Vignes et chais


Vignes
Chai


Vignes

Nous portons la même attention à nos vignes qu’à celle un jeune enfant découvrant le monde et ses dangers. Car tout est continuel dans le changement et dans le fait de grandir et de “devenir”, et c‘est notre labeur quotidien que d’encourager ce développement avec tout notre dévouement.

La plus petite entité vivante, comme chaque plante ou chaque animal dont nous avons la charge, reçoit tous les bienfaits et les encouragements de nos connaissances. En effet, ce système holistique ne fait pas de différence entre les parasites et les apports utiles qu’il reçoit.

Chaque créature, chaque plante nous annonce quelque chose avec son arrivée ! Nous cherchons alors en chaque message ainsi annoncé sa signification, jalon de notre chemin en compagnie de la Nature.

Cela explique l’amour que nous portons à toutes les vies en symbiose dans nos vignes, que l’on retrouve ensuite dans nos vins„Trauben, Liebe und Zeit „ (“Des raisins, de l’amour et du temps”).

Ainsi, les soins possibles de nos vignes sont d'origine naturelle : nous utilisons des plantes et des extraits naturels de fleurs, de tisanes et de potions que nous récoltons et élaborons nous-mêmes.

  • Extraits d’orties
  • Tisanes d’achillée et de camomille
  • Teintures de valériane et de pissenlits

Nous utilisons les préparations à base de compost, de fumier et de corne élaborées selon R. Steiner.

Nous utilisons aussi des préparations de cuivre et de soufre nécessaires à la vigne en de petites quantités et utilisées par traitement à des dates bien précises.

Ainsi, le cuivre est employé selon les parcelles de 0.3 kg jusqu'à 2.0 kg de métal pur par hectare et année.

Nous avons déjà remplacé le soufre en 2011 par le petit-lait, mais son utilisation peut toujours s’avérer nécessaire lors de traitements jusqu'à la floraison.

Les sols sont recouverts de leurs plantes naturelles et ne reçoivent un mulch que deux fois par an.

Et cette technique n’est utilisée qu’un rang sur deux afin qu’il reste suffisamment d’espace pour que les insectes, les animaux et les plantes fleurissantes puissent pousser et se développer en harmonie.


Chais

Nos rendements à l’hectare sont de 1500 à 3000 Kg.

Après le pressurage et/ou la cuvaison, survient la fermentation, spontanée.

Les moûts et les cuvaisons sont laissées tels quels, sans intervention, sans ajout chimique ou modification de toute sorte. Ainsi le caractère des raisins peut se transformer sans obstacle en vin.

Les cépages “Burgund” et “Schilcher” sont pressés directement, sans macération. Le Sauvignon Blanc, comme pour le vin rouge, est pressé après fermentation sur cuvaison. A l’exception du Schilcher, tous les vins sont élevés en fût.

Les vins rouges sont élevés en fûts de 225 litres, les autres vins en fûts de 500 litres. L’élevage en fût peut durer jusqu’à quatre ans.

Les vins sont soufrés éventuellement avant la mise en bouteille, ou lorsqu’ils sont soutirés.

Pour les vins effervescents -selon la méthode

Pour les vins effervescents -selon la méthode traditionnelle-, nous utilisons des levures neutres pour la deuxième fermentation (fermentation en bouteille).

(Exception : nous avons réalisé l’expérience pour de petits volumes d’une deuxième fermentation en bouteille spontanée à partir des moûts)

Dégorgements et dosages sont effectués par nos soins dans notre chais

Nous effectuons également à la main le remuage des bouteilles lors de la deuxième fermentation en bouteille.

Wein und Sekt Strohmeier